Consultations

Lors d’une prise en charge pour cancer, il peut être nécessaire de consulter certains professionnels afin d’obtenir un diagnostic ou de bénéficier d’une thérapie.

Consultation de la douleur

Selon la localisation du cancer et son stade d’évolution, des douleurs peuvent apparaître et ne pas être soulagées par le seul traitement du cancer (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie). Les douleurs nuisent à la qualité de vie, à la réinsertion professionnelle, sociale et familiale. Lors de l’hospitalisation, une surveillance de la douleur vous sera proposée avec une échelle de mesure, régulièrement appliquée. Le médecin spécialiste adaptera votre traitement à la mesure faite avec l’échelle de douleur. Il n’est pas utile de minimiser vos douleurs ni de les surestimer. Il sera alors plus facile pour votre médecin de prescrire un traitement adapté. N’oubliez pas de signaler à l’équipe soignante si vous souffrez. Elle transmettra votre demande de soulagement de la douleur au médecin. En cas de douleur persistante pendant l’hospitalisation ne cédant pas au traitement, votre médecin traitant hospitalier pourra faire appel à un médecin spécialisé en algologie ou à un infirmier spécialisé dans la prise en charge de la douleur.

Au domicile, si vos douleurs persistent, il faudra le signaler à votre médecin généraliste (ou à votre réseau de soins à domicile qui contactera votre médecin généraliste si besoin) qui pourra vous prescrire un traitement ou décider de vous envoyer dans une consultation pour douleur chronique.  Le Centre Hospitalier de Luxembourg accueille dans sa consultation de la douleur des patients n’ayant pas été obligatoirement pris en charge dans cet établissement.

La consultation pour la douleur est remboursée par l’Assurance Maladie. Une participation est demandée au patient si la consultation a lieu en ambulatoire.

Consultation de génétique

Certains cancers ont des formes héréditaires et l’histoire de la maladie montre des antécédents familiaux. Des tests génétiques permettent alors de faire un diagnostic et de mettre en place un protocole thérapeutique adapté. Dans certains cas, il sera proposé aux membres de la famille apparentés au patient de faire un test génétique afin de pouvoir mettre en oeuvre une prévention adaptée et un suivi régulier lorsque la personne est encore asymptomatique.

Il existe une consultation de génétique pour l’ensemble du territoire national. Elle est réalisée par le Laboratoire National de Santé (LNS).

Selon que vous êtes patient traité pour cancer ou apparenté asymptomatique, la prise en charge de la consultation de génétique et des analyses réalisées sera différente. Il est recommandé de demander au préalable les coûts qui vous seront facturés par le LNS.

Consultation de diététique

Le traitement du cancer peut engendrer des troubles digestifs liés au traitement chirurgical ou aux médicaments de chimiothérapie : perte d’appétit, difficultés à se nourrir, nausées,… Cependant, il est essentiel de conserver tant que possible un équilibre nutritionnel utile à la guérison. C’est pourquoi il est utile de signaler à votre médecin spécialiste les problèmes que vous rencontrez pour vous nourrir. Lors de votre hospitalisation, le médecin et l’équipe soignante feront appel à la diététicienne de l’hôpital afin qu’elle vous adresse les conseils appropriés à votre situation.

Si les troubles persistent après votre hospitalisation, vous pourrez consulter la diététicienne de l’hôpital si elle assure des consultations ambulatoires, ou une diététicienne installée en cabinet libéral. Pour trouver une diététicienne libérale, consultez l’annuaire des professionnels du Portail Santé 

Soutien psychologique

Lors d’une hospitalisation pour diagnostic ou traitement du cancer, une certaine détresse psychologique peut nécessiter le soutien par un professionnel compétent en ce domaine. Il est généralement proposé par le médecin ou l’équipe soignante de rencontrer le psychologue attaché au service d’oncologie. Vous pouvez aussi de votre propre initiative demander à voir le psychologue. La consultation ne nécessite pas de prescription médicale. Aucun frais supplémentaire ne vous sera facturé.

Si lors du retour au domicile, un soutien psychologiques est encore nécessaire, vous pourrez vous adresser à:

  • la Fondation Cancer qui assure des consultations en psycho-oncologie
  • la Fondatioun Kriibskrank Kanner pour les enfants atteints de cancer et leurs proches
  • un psychologue privé installé en cabinet libéral: il est utile alors de demander préalablement s’il possède une formation et une expérience en psycho-oncologie

Séances de kinésithérapie

Pour bénéficier de séances de kinésithérapie ou de rééducation suite au traitement d’un cancer, une ordonnance signée d’un médecin spécialiste ou généraliste conventionné avec votre organisme de sécurité sociale est nécessaire. Elle doit préciser le type de kinésithérapie à faire, ainsi que le nombre de séances.

Lors d’une hospitalisation, les séances de kinésithérapie sont réalisées par l’équipe hospitalière de kinésithérapie, ayant une expérience dans le domaine de la cancérologie.

A domicile, les séances sont à faire chez un kinésithérapeute installé dans un cabinet libéral. Si la technique de rééducation nécessite des compétences particulières ( ex drainage lymphatique), il est utile de demander préalablement au kinésithérapeute s’il a suivi une formation pour le réaliser.

Les séances de kinésithérapie sont prises en charge par l’Assurance Maladie. En hospitalier, il ne vous sera pas facturé de frais. En extra-hospitalier, vous aurez à prendre en charge une participation aux frais.

Liste Kinésithérapeutes pratiquant le drainage lymphatique Europa Donna