Généralités

Définition

Les guidelines sont des recommandations de bonnes pratiques publiés par les sociétés scientifiques médicales ou professionnelles, internationales, européennes ou nationales, ayant démontré leur efficacité au niveau diagnostique ou thérapeutique. Ils sont diffusés vers les professionnels afin de les guider dans leur pratique. Ils permettent de standardiser les traitements et prises en charge proposés aux patients. Les guidelines sont spécifiques par maladie.

Recommandations en cancérologie

Dans le cadre du cancer, les recommandations sont spécifiques selon la localisation du cancer: pour le traitement du cancer du sein, pour le traitement du cancer du poumon,… Ces recommandations peuvent aussi être différentes selon le type de cancer ( ex: cancer du poumon à petites cellules) ainsi que selon le stade d’évolution du cancer. Les séquences thérapeutiques les plus efficaces sont proposées dans ces recommandations: par exemple, commencer la thérapie par une chirurgie, poursuivre avec de la radiothérapie  et/ou de la chimiothérapie, en précisant le type de molécule thérapeutique à utiliser.

L’European Society for Medical Oncology propose un grand nombre de recommandations.

Conseil Scientifique dans le Domaine de la Santé

Le Conseil Scientifique dans le domaine de la santé est l’organisme responsable au Luxembourg de l’élaboration et la diffusion des recommandations de bonnes pratiques médicales. Il diffuse des recommandations dans le domaine de la cancérologie.

Utilisation des recommandations

Les recommandations de bonnes pratiques  basées sur l’évidence sont utilisées dans le cadre d’un cancer tout au long de la prise en charge, afin de réaliser les examens appropriés pour le diagnostic du cancer, de choisir les thérapies donnant les meilleurs résultats, d’assurer le suivi adapté aux réels besoins de la pathologie et du patient.

Lors de la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP), les recommandations de bonnes pratiques médicales servent de référence aux médecins pour discuter le meilleur traitement à proposer à la personne atteinte d’un cancer.

Le médecin traitant reste libre , malgré la publication de recommandations, de proposer au patient atteint d’un cancer soit le respect de la recommandation de bonnes pratiques, soit une adaptation de celle-ci, soit une autre thérapie. Dans ces deux dernières situations, il est de la responsabilité du médecin traitant d’en informer le patient et de préciser les raisons de ce choix. La traçabilité de cette proposition se fait dans le dossier du patient.

Le patient reste toujours libre d’accepter ou de refuser un traitement ou une prise en charge, basé sur une recommandation de bonnes pratiques. La décision du patient est alors tracée dans son dossier.