Incidence des cancers

Les statistiques d’incidence du cancer sont basées sur les données actuelles du Registre Morphologique des Tumeurs (RMT), géré par le Laboratoire National de Santé. Les dernières données d’incidence des cancers disponibles, publiées par le RMT, datent de 2011. Ces statistiques ne comprennent pas les cancers diagnostiqués et traités à l’étranger, les cancers des enfants, les cancers ne bénéficiant pas d’un diagnostic histologique ou cytologique.

Le Registre National du Cancer, mis en place en 2013 au Luxembourg, collecte désormais tous les nouveaux cas de cancer de personnes résidant au Luxembourg, prises en charge au Luxembourg, c’est-à-dire diagnostiquées et/ou traitées ou prises en charge à un moment de l’année civile par le système de santé luxembourgeois, ainsi que les nouveaux cas de cancer de personnes prises en charge par un organisme de sécurité sociale pour des soins à l’étranger relatifs à un cancer . Il devrait permettre d’obtenir dans un avenir proche, des statistiques d’incidence du cancer exhaustives.

En 2011, le LNS a enregistré 2428 nouveaux cas de cancers dont 1301 chez les hommes et 1127 chez les femmes, soit 126 cas de plus qu’en 2010.

Source: LNS, Registre Morphologique des Tumeurs    * les cancers de la prostate et du corps utérin étant « gender-specific », le dénominateur choisi pour le calcul du taux brut ne considère que la population du sexe concerné,  ** bien que non « gender-specific », le cancer du sein étant très rare chez l’homme, les effectifs ne considèrent que les nouveaux cas déclarés dans la population féminine et le dénominateur ne considère que la population féminine

Source: LNS, Registre Morphologique des Tumeurs
* les cancers de la prostate et du corps utérin étant « gender-specific », le dénominateur choisi pour le calcul du taux brut ne considère que la population du sexe concerné,
** bien que non « gender-specific », le cancer du sein étant très rare chez l’homme, les effectifs ne considèrent que les nouveaux cas déclarés dans la population féminine et le dénominateur ne considère que la population féminine