Radiations ionisantes

Exposition fréquente aux rayonnements ionisants et Cancer

Plusieurs études épidémiologiques ont démontré le lien entre une exposition fréquente aux rayonnements ionisants produits lors d’examens d’imagerie médicale tels que les scanners, l’imagerie conventionnelle (radiographies du corps ou des dents), les examens de médecine nucléaire, et l’augmentation du risque de cancer. C’est pourquoi, il est recommandé désormais de ne pas répéter inutilement certains examens d’imagerie médicale et de ne les réaliser que lorsque cela s’avère nécessaire pour établir un diagnostic médical, en évaluant les bénéfices attendus par rapport aux inconvénients potentiels.

Le Luxembourg possède un équipement moderne d’imagerie médicale permettant une accessibilité rapide à ce type d’examens. De ce fait, le pays réalise le nombre de CT-scan par habitant le plus élevé d’Europe:  en 2009, il a été réalisé  187 CT-scan par habitant en moyenne  (Source Panorama de la Santé 2011, OECD).

Objectif du Plan Cancer

L’objectif est de diminuer l’exposition des patients aux rayonnements ionisants d’origine médicale grâce à une meilleure accessibilité des médecins à la liste des actes pratiqués antérieurement ainsi que aux images et compte-rendu d’examen, à l’incitation au respect des recommandations scientifiques en matière d’actes d’imagerie, à l’information de la population sur les risques de cancer liés à l’imagerie médicale .

Campagne de sensibilisation

Affiche-pas-de-rayons-fr-72dpi

Les autorités publiques ont dans plusieurs pays mis en place des campagnes de sensibilisation des médecins et de la population, afin de diminuer la demande d’examen d’imagerie médicale provenant des patients et de permettre aux médecins de rappeler les risques encourus.

Le Ministère de la Santé a en 2014, en collaboration avec le Service Public Fédéral de Santé Publique en Belgique, initié la campagne intitulée « Pas de rayons sans raison ». Un site Internet est dédié à cette campagne.: http://www.pasderayonssansraisons.lu

affiche-pas-rayon-sans-raison-fr

depliant-pas-rayon-sans-raison-fr

Carnet radiologique électronique

Dans le cadre du Plan Cancer 2014-2018, il sera mis en place un carnet radiologique électronique  intégré dans le Dossier de Soins Partagé de chaque citoyen. Dans ce carnet, seront listés tous les examens d’imagerie médicale dont a bénéficié la personne au Luxembourg, avec les doses de rayons reçues. Un cumul des doses sera calculé et un alerteur permettra de signaler au médecin les limites de doses à ne pas dépasser par patient. Afin de ne pas répéter les examens radiologiques inutilement, le médecin pourra avoir accès au compte-rendu de chaque examen ainsi qu’aux images significatives.

Bonnes pratiques en imagerie médicale

Le Conseil Scientifique dans le Domaine de la Santé a publié le référentiel recommandé pour les bonnes pratiques en imagerie médicale. Il s’agit du Guide du Bon Usage  des examens d’imagerie médicale publié par la Société Française de Radiologie.

Dans le cadre du Plan Cancer 2014-2018, les médecins seront invités par la Direction de la Santé à prescrire les examens d’imagerie médicale selon les arbres décisionnels proposés par pathologie dans ce guide. Lorsque le carnet radiologique électronique individuel sera fonctionnel, ils seront invités à le consulter avant toute nouvelle prescription afin de ne pas répéter inutilement les examens radiologiques.

De plus, les médecins recevront de la part du Contrôle Médical de la Sécurité Sociale, leurs statistiques  de  prescriptions d’actes d’imagerie médicale, classés selon le risque d’exposition aux rayons ionisants et  comparées avec les médecins de la même spécialité.