Méthodes

De la suspicion de cancer au diagnostic

Le diagnostic de cancer repose sur une chaine d’étapes successives permettant de passer de la suspicion de cancer au diagnostic de cancer:

  • des informations collectées par le médecin lors de l’anamnèse médicale,
  • un examen clinique du patient permettant d’identifier des signes cliniques évocateurs de cancer,
  • des examens complémentaires d’imagerie médicale (IRM, Petscan, CT-scan),
  • des analyses médicales de laboratoire si besoin,
  • une endoscopie permettant de réaliser une ou des biopsies,
  • une ponction de liquide si besoin,
  • et/ou un examen anatomopathologique de la tumeur.

 Méthodes pour diagnostiquer un cancer

Les méthodes pour diagnostiquer un cancer sont:

  • l’examen cytologique: cette technique consiste à prélever des cellules soit par frottis ou par ponction. Elle permet un examen morphologique de cellules au microscope et une recherche de cellules anormales. Cet examen permet d’établir l’origine tissulaire de cellules anormales, ainsi que de déterminer la bénignité ou la malignité de la lésion tumorale. Cette technique est employée, par exemple, pour le diagnostic du cancer du col de l’utérus, de certains cancers de la vessie, de cancers du sein ainsi que dans les cancers hématologiques. Elle ne permet pas de préciser le stade du cancer c’est-à-dire le caractère invasif ou non.
  • l’examen histologique de la tumeur: cette technique permet un examen tissulaire de la tumeur, sur base d’une biopsie ou d’une pièce opératoire. Il permet de déterminer le type de prolifération tumorale et de distinguer entre tumeur primitive ou secondaire. Cette technique analyse les caractéristiques morphologiques de la tumeur grâce à un examen macroscopique et microscopique. La taille de la tumeur, le grade histologique, le stade d’extension tumorale, le caractère bénin ou malin, le degré de différenciation, sont précisés. Les techniques d’histochimie, d’immuno-histochimie et de biologie moléculaire associées permettent de mieux préciser l’analyse histologique de la tumeur.

Laboratoires de diagnostic

Les laboratoires pouvant réaliser un diagnostic de cancer au Luxembourg doivent avoir une autorisation délivrée par le Ministère de la Santé pour des activités de Cytologie et d’Anatomopathologie.

Le Laboratoire National de Santé (LNS) est habilité pour réaliser ces activités. Dans les cas de cancer rare, le LNS peut être amené à demander l’expertise de services spécialisés d’anatomopathologie à l’étranger pour préciser le diagnostic de cancer. Cette étape supplémentaire, dans l’intérêt du patient, engendre alors un délai plus long pour obtenir le résultat.