Nous travaillons pour le droit à l’oubli

La Ministre de la Santé a confié à la Plateforme Nationale Cancer la mission de développer des recommandations pour le « Droit à l’oubli » des personnes atteintes du cancer. Un groupe de travail a été mis en place à cet effet et a démarré ses travaux le 30 septembre 2016. Il regroupe plusieurs acteurs:

  • le service juridique du Ministère de la Santé,
  • la Direction de la santé,
  • la Fondation Cancer,
  • la Fondatioun KriibsKrank Kanner,
  • L’Institut National du Cancer,
  • La Société Luxembourgeoise d’Oncologie,
  • Un médecin once-pédiatre,
  • Le Cercle des médecins généralistes,
  • le Médiateur en santé,
  • le Collège médical,
  • l’Association des compagnies d’assurances,
  • l’Association des Banques et Banquiers,
  • la Coordination du Plan National Cancer.

Dans ce groupe, les attentes des ex-patients et notamment des jeunes ayant eu une maladie cancéreuse dans leur enfance, seront transmises par les fondations.

Il est possible d’apporter des témoignages sur ce sujet en contactant directement la coordination du Plan National Cancer par email:  marieliselair@gmail.com